Slider 0 - home - Improving dectection FR
Une détection de cancers améliorée grâce à une compression à une pression optimale
Slider 1 Home
Compression sur mesure sans inconfort inutile pour vos patientes.

 


Slider 3 Home
Mammographies reproductibles tout en évitant des
pressions extrêmes.
Slider 5 Home
Un guidage visuel clair à
chaque compression.
Slider 6 Home
Des clichés de mammographie comparables,
années après années.
Slider 7 Home
Percée innovante en mammographie issue recherches scientifiques approfondies.

Nous sommes résolus à améliorer la mammographie.

 

Dans le monde, environ 150 millions de mammographies sont effectués chaque année. La compression du sein est nécessaire en mammographie pour optimiser la qualité d'image et réduire au minimum la dose de rayonnement absorbée. Cependant, la compression mécanique du sein durant la mammographie provoque souvent inconfort et douleur et dissuade ainsi certaines femmes de la mammographie de dépistage.


Notre technologie brevetée issue recherches scientifiques approfondies permet une compression hautement reproductible sans inconfort inutile. Un examen optimisé contribue à la détection précoce de possible cancer et permet ainsi de sauver des vies.

Dernières actualités, publications et autres articles

Nouvelles

2017-12-08 - Imaging Technology News
Study of more than 130,000 mammograms shows optimal compression pressure may improve recall rates, false positives and interval cancer rates
Article paru dans « Docteur Imago » : Une nouvelle pelote de compression promet une pression « optimale »
Avec sa nouvelle pelote de compression, la marque Sigmascreening promet de rendre les examens de mammographie « moins douloureux » et de meilleure qualité grâce à une compression optimisée. Vous pouvez consulter en cliquant sur le lien ci-dessous;...

Publications dans des revues scientifiques

2017 - Influence of breast compression pressure on the performance of population-based mammography screening
In a retrospective study of 57,179 women participating in the Dutch population based screening program with a total of 132,776 digital mammographic examinations, digital image analysis was used to determine the pressure exercised during image acquisition. Volpara software was used for the analysis. The data were subdivided into quintiles of pressure and the number of screen-detected cancers, interval cancers, false positives, and true negatives were determined for each of the 5 groups. Generalized estimating equations (GEE) were used to account for confounders; pair-wise testing for significant differences was performed. In conclusion; results suggest that if too much pressure is applied during mammography this may reduce sensitivity. In contrast, if pressure is low this may decrease specificity.  A similar study on data of the Norwegian population based screening was recently published by N. Moshina et al in Breast Cancer Res Tr  (2017 Jun;163(3):605-613),  with comparable results. 
2017 - La compression chez les femmes asiatiques en mammographie
Cette étude chez les femmes asiatiques, a montré que la pratique de compression normalisée par la force en mammographie entraînait de larges variations des paramètres de compressions. Les femmes asiatiques, qui ont majoritairement de petits seins, sont elle aussi soumises à la compression par force normalisé bien que ces protocoles ont été optimisés pour les femmes caucasiennes aux seins plus larges et pourraient ne pas leur convenir. La pression moyenne ± l'écart type de compression pour l’ensemble des mammographies (n = 15818) était de 17,77 ± 10,51 kPa. Une étude sur fantômes a montré qu’une réduction de la force de compression a un impact limité sur la qualité de l'image et la dose glandulaire moyenne chez les femmes asiatiques.